1000 jours décisifs pour construire le capital dentaire de l’enfant pour toute sa vie

« L’enjeu des 1 000 premiers jours de vie sur le plan du développement oral est un enjeu de santé publique où
tous les acteurs doivent être en compétences de percevoir les éléments de vulnérabilité apparaissant dans le
développement de l’enfant. Ces enjeux sont aussi bien nutritionnels, que psycho-sociaux et impliquent un
engagement de chacun sur ces problématiques qui restent une des principales causes de consultations
pédiatriques, avec les troubles du sommeil.
Au cours d’un long travail de recherche depuis 25 ans beaucoup de changements sont apparus dans notre
société, force est de constater un premier changement qui est l’amélioration de nos connaissances du
développement des compétences alimentaires sensorimotrices mais aussi du contexte social de ce
développement. Les neurosciences, les maladies rares avec des troubles alimentaires précoces sévères et la
sociologie nous ont apportés des axes de réflexions d’une très grande richesse.
Paradoxalement l’alimentation s’est industrialisée avec une perte de la connaissance de l’aliment et de ses
caractéristiques symboliques et gustatives. Les enfants mangent des marques, des objets alimentaires sans
connaitre l’objet en lui-même.
Ces aliments diminuent le processus d’apprentissage masticatoire, limite le partage social de l’expérience d’un
plat réalisé à la maison. Les risques carieux, mais également de développer des sélectivités alimentaires
sévères, sont devenus un problème développemental pour les soignants.
On connaît très bien le développement du jeune mangeur mais les troubles alimentaires ont pris une place
tellement importante que la plupart des structures libérales spécialisées sur le sujet ont entre 18 mois et 2 ans
de délai pour prendre en charge les sélectivités alimentaires.
Il est urgent d’opérer un changement de notre manière de soigner. Prendre soin de l’enfant et ses parents avant
de le soigner est un des enjeux de la prévention. »

2021-09-29-Communique-de-presse-UFSBD-Colloque-J-30 (1)